4e édition de la semaine « Fight the Fakes » : la législation et la collaboration au cœur des discussions

Du 6 au 12 décembre, l’alliance Fight The Fakes* organisait la 4e édition de la « semaine Fight the Fakes » : une série d’événements et de rencontres dont l’objectif est de sensibiliser aux dangers des médicaments falsifiés et de qualité inférieure. La Fondation Brazzaville y participait.

 

Cette année, la « semaine Fight the Fakes » était placée sous le slogan « La santé n'est pas un canular ». Ce thème est d'autant plus pertinent dans un contexte de pandémie mondiale, où le trafic de produits médicaux prolifère au détriment des difficultés liées aux pénuries, à l'accès, ainsi qu'aux suspicions sur les vaccins.

Le 8 décembre, la Fondation Brazzaville, représentée par son directeur général Richard Amalvy, a été invitée à échanger avec les membres de l'alliance Fight the Fakes lors d'un événement en ligne Meet & Greet. Cette rencontre fructueuse a permis d’échanger sur l’engagement de la Fondation Brazzaville comme membre de l’alliance.

FTF webinar2

Lancement de l’événement en ligne Meet and Greet en présence de Richard Amalvy, Directeur général de la Fondation Brazzaville ; Adam Aspinall, Président de l’Alliance Fight the Fakes et Senior Director, Access and Product Management de Medicines for Malaria Venture (MMV) ; Greg Perry, Directeur général adjoint d’IFPMA

 

Le 9 décembre, Richard Amalvy et le professeur Moustafa Mijiyawa, Ministre de la Santé, de l’Hygiène publique et de l’Accès universel aux soins de la République du Togo, par ailleurs coordinateur politique de l’Initiative de Lomé, sont intervenus au webinaire en ligne sur le pouvoir de la coopération et de la legislation dans la lutte contre ce fléau.

 

FTF webinar1

Panel d’intervenants du webinaire sur le pouvoir de la législation et la collaboration dans la lutte contre les médicaments falsifiés

 

En premier lieu, le Pr Mijiyawa a abordé les défis sanitaire et sécuritaire posés par le trafic des faux médicaments en Afrique. Il a réaffirmé l’engagement de la République du Togo, coordinatrice politique de l’Initiative de Lomé et signataire du traité de l’Agence africaine du médicament et de la convention MEDICRIME, à lutter contre le trafic et la nécessité d’une collaboration multilatérale et transfrontalière quant à la pénalisation de ce crime.

 

FTF webinar MM

Pr Moustafa Mijiyawa, Ministre de la Santé, de l’Hygiène publique et de l’Accès universel aux soins de la République du Togo et coordinateur politique de l’Initiative de Lomé lors du webinaire sur le pouvoir de la législation et la collaboration dans la lutte contre les médicaments falsifiés

 

Par la suite, Richard Amalvy est revenu sur les liens avérés entre les médicaments falsifiés, la santé publique, la sécurité et l'État de droit qui définissent les priorités autour desquelles s’articulent le programme 2022-2024 de l’Initiative de Lomé.

 Sur le plan législatif, les ministres des Etats concernés, les experts des secteurs privé et public ainsi que les acteurs de la société civile seront invités début 2022 à discuter des résultats de l'analyse de l'audit législatif réalisé par la Fondation Brazzaville dans le cadre de son appui technique à l'Initiative de Lomé. Cet état des lieux permettra de mieux comprendre le niveau de incrimination du trafic et d’accroître la capacité des pays à améliorer leur législation.

 

FTF webinarRA

Richard Amalvy, Directeur général de la Fondation Brazzaville, lors du webinaire sur le pouvoir de la legislation et la collaboration dans la lutte contre les médicaments falsifiés

 

*L'alliance Fight the Fakes (FTF) est une association multipartite à but non lucratif dont l'objectif est de sensibiliser et d'influencer le changement face à la prolifération des médicaments de qualité inférieure et falsifiés. Elle rassemble des médecins, des infirmières, des pharmaciens, des instituts de recherche, des ONG et des fondations, des institutions académiques, des coalitions pour la protection des consommateurs, des partenariats de développement de produits, des fournisseurs de mHealth, des grossistes pharmaceutiques, l'industrie pharmaceutique basée sur la recherche et les génériques et des réseaux d'engagement civil.

Médicaments falsifiés : Perspectives 2022-2024 de l'Initia…

À l'occasion du deuxième anniversaire de l'Initiative de Lomé, impulsée par la Fondation Brazzaville et lancée par six chefs d’États africains lors du Sommet de Lomé le 18 janvier 2020, nous vous proposons de faire le point sur les actions menées en 2021 et les résultats attendus en 2022.

Le Ghana lance sa pharmacie électronique

Le 22 décembre à Accra, Mahamudu Bawumia, vice-président de la République du Ghana, a annoncé le lancement d’une pharmacie électronique nationale. Cette initiative permettra à plus de 30 millions de Ghanéens d'accéder aux médicaments prescrits de manière plus pratique, rentable et d'éviter les médic...

En 2022, la Fondation Brazzaville continuera de concevoir…

Malgré les difficultés opérationnelles générées par la pandémie, pour la deuxième année, la Fondation Brazzaville a été très active durant l'année 2021. Dans le récapitulatif ci-dessous, nous vous proposons un panorama des actions menées au service de la paix, de l’environnement et de la santé avec ...

4e édition de la semaine « Fight the Fakes » : la législat…

Du 6 au 12 décembre, l’alliance Fight The Fakes* organisait la 4e édition de la « semaine Fight the Fakes » : une série d’événements et de rencontres dont l’objectif est de sensibiliser aux dangers des médicaments falsifiés et de qualité inférieure. La Fondation Brazzaville y participait. ...

La Convention MEDICRIME fête ses 10 ans lors de la 5e réun…

Du 1er au 3 décembre, la Fondation Brazzaville était présente, en sa qualité d’observateur, à la 5e réunion plénière du Comité des Parties de la Convention MEDICRIME du Conseil de l’Europe en format hybride. Cette rencontre a donné l’occasion de célébrer le 10ème anniversaire de la convention.  ...

Nations Unies : La Fondation Brazzaville intègre le consei…

New York, 1er décembre 2021 – La 27e assemblée générale de la conférence des ONG (CoNGO) jouissant du statut consultatif auprès du Conseil économique et social des Nations Unies (ECOSOC) s’est tenu du 29 novembre au 1er décembre, à New York et en format hybride. ...

Jean-Yves Ollivier, élevé au rang de Commandeur de l'Ordre…

Le 17 novembre à Paris, S.E.M. El Hadji Magatte Seye, Ambassadeur du Sénégal en France, a remis à Jean-Yves Ollivier, médiateur international et Président fondateur de la Fondation Brazzaville, l’insigne de l’Ordre National du Lion.

De la COP 22 à la COP 26, le Fonds Bleu pour le Bassin du …

Le 3 novembre, le pavillon du Fonds Bleu pour le Bassin du Congo avait un air de fête dans le hall 5 de la COP 26 à Glasgow. Il accueillait M. Denis Sassou NGuesso, Président de la République du Congo et Président de la Commission Climat du Bassin du Congo (CCBC), et M. Félix Tshisekedi, Président d...

De la COP 22 à la COP 26, la Fondation Brazzaville apporte…

Du 1er au 12 novembre, la Fondation Brazzaville est présente à la COP 26 à Glasgow pour accompagner les pays membres de la Commission Climat du Bassin du Congo (CCBC) qui viennent plaider l’urgence de préserver le bassin du Congo, un enjeu africain et planétaire.

Le bassin du Congo à la COP 26 : Un message du prince Mich…

S’adressant aux dirigeants et partenaires de la Commission Climat du Bassin du Congo réunis à la COP26 à Glasgow, S.A.R. le prince Michael de Kent a enregistré un message en français et en anglais pour les encourager à renforcer leurs efforts en faveur de la préservation du bassin du Congo.

Départ de Nicholas Chance du Conseil d’administration

Nicholas Chance, CVO, quitte ses fonctions au Conseil d'administration de la Fondation Brazzaville à compter du 1er novembre 2021. Il avait largement contribué à sa création à Londres en 2014 et 2015 dans le sillage de S.A.R. le prince Michael de Kent, patron royal, dont il était alors le secrétaire...

Le traité de création de l’Agence africaine du médicament …

Ce mardi 5 octobre, le Cameroun est devenu le 15e État membre de l’Union africaine à déposer l’instrument de ratification du traité portant création de l’Agence africaine du médicament (AMA) aux côtés de l’Algérie, du Bénin, du Burkina Faso, du Gabon, du Ghana, de la Guinée, du Mali, de Maurice, de ...