Nos actualités

“Faire discuter les irréconciliables”. Tel est l’un des mantras de la « méthode Ollivier » rapporté dans un article de Jihad Gillon, journaliste à Jeune Afrique, consacré à l’action de Jean-Yves Ollivier, Fondateur et Président de la Fondation Brazzaville, qui vise à faciliter l’élaboration d’un processus de paix en Libye, pays enlisé dans un conflit civil depuis 2014.

Au mois de mai 2018, Jean-Yves Ollivier et la Fondation Brazzaville avaient organisé une rencontre à Dakar, avec le soutien du gouvernement du Sénégal et de l'Union africaine, pour favoriser le rapprochement et la réconciliation entre Libyens de tous les horizons politiques. Mandaté par l’Union Africaine, le président de la Fondation Brazzaville travaille actuellement à la suite de cette initiative. L’article de Jeune Afrique explique comment la méthode du « maitre-négociateur » Jean-Yves Ollivier permet l’instauration d’un climat propice à une réconciliation en se focalisant sur les enjeux internes à la nation libyenne aujourd’hui divisée. 

Une deuxième rencontre pourrait avoir lieu au siège de l’Union Africaine, à Addis-Abeba, durant le mois de juillet 2020. Elle donnerait l’occasion aux différentes parties de la société libyenne de faire entendre leurs voix et leurs souhaits pour la construction d’une Libye apaisée.

Lisez l’article complet ici ou sur le site de Jeune Afrique : https://www.jeuneafrique.com/1000011/politique/diplomatie-le-docteur-ollivier-et-le-patient-libyen/

Chers visiteurs et web utilisateurs,

Pour mieux vous informer, notre site va connaître une première évolution dans les jours à venir. Sa présentation et les modes de navigation vont donc changer, et de nouvelles fonctionnalités de partage apparaîtront.

Plusieurs de nos amis ont souhaité que nous mettions plus avant l’action que nous menons. Nous avons tenu compte de leurs avis et la future barre de navigation ainsi que la page d’accueil reflèteront ce souhait.

La crise sanitaire internationale a validé encore plus l’action contre les médicaments falsifiés et de qualité inférieure. L’initiative de Lomé, très prometteuse, a donc besoin d’une meilleure visibilité et un nouvel espace, plus didactique, va être créé.

Enfin, la section concernant les partenariats va également faire l’objet d’une révision. Les partenariats entre institutions ont un terme, lié à la durée des projets menés conjointement. Nous allons mieux valoriser les partenariats existants.

Merci de nous lire régulièrement. N’hésitez pas à nous contacter pour nous faire part de vos avis.

Bien cordialement,

Richard Amalvy
Directeur général

Le conseil d’administration de la Fondation Brazzaville a nommé M. Richard Amalvy au poste de directeur général. Ce dernier a pris ses fonctions le 1er juin 2020. Il succède à Sir David Richmond qui avait été nommé premier Directeur Général de la Fondation en 2015.

Richard Amalvy a eu plusieurs fonctions dans des organisations intergouvernementales, notamment comme administrateur du Centre Nord Sud du Conseil de l’Europe, consultant Politique de Jeunesse auprès de la Banque mondiale, puis consultant Affaires publiques et Affaires générales à l’OCDE. Très actif dans le secteur des ONG depuis plus de 25 ans, il a été dirigeant du Forum européen de la jeunesse, du Bureau mondial du scoutisme et de la Conférence des ONG membres du Conseil économique et social des Nations Unies. Il a co-conçu et dirigé des programmes visant la résolution des conflits et le renforcement de la société civile en Haïti, dans la région des Grands-Lacs en Afrique, au Moyen Orient et dans les Balkans. Nous lui souhaitons la bienvenue au sein de l’équipe.

Par ailleurs, nous remercions chaleureusement Sir David Richmond pour sa contribution à l’édification, au développement et à la reconnaissance des activités de la Fondation Brazzaville. Il restera actif parmi les Amis de la Fondation.

La Fondation Brazzaville est heureuse de vous inviter à participer au webinar " Comment lutter contre le trafic de médicaments et tests falsifiés favorisé par la pandémie ?", organisé en collaboration avec l'Initiative Women in Africa, qui aura lieu le vendredi 05 juin à 17h00 (heure de Paris).

Il réunira 4 panélistes :

Jean-Louis Bruguière, ancien juge français, membre du Conseil Consultatif de la Fondation

Dr Barira Dan Nouhou, Directrice de la Pharmacie et de la Médecine traditionnelle au Ministère de la Santé du Niger, Amie de la Fondation

Dr Joannie Bewa, Médecin chercheuse à l'école de santé publique de l'Université de Floride du Sud et Fondatrice de la Young Beninese Leaders Association

Michel Sebah, Directeur Sûreté Afrique chez Sanofi

Le webinar sera modéré par Delphine Chêne, Présidente de La Tribune Afrique.

Inscrivez-vous au webinar via ce lien : https://us02web.zoom.us/webinar/register/WN_1Fp44DkzTqaMVwnoKdeIxg.

Nous avons le plaisir d'annoncer la signature d'un accord de partenariat avec l'Institut de Recherche Dialogue des civilisations.

Ce partenariat a pour objectif de mettre en commun les connaissances et l'expérience des deux organisations et de travailler ensemble sur un éventail de sujets, notamment dans le domaine de la prévention des conflits et de la santé, avec un accent particulier sur l'Afrique.

Accédez au communiqué de presse ici et apprenez-en plus sur l'Institut de Recherche Dialogue des civilisations via leur site internet : https://doc-research.org/about-us/.

 

 

Dans une tribune publiée le lundi 11 mai sur le site de L'Opinion, Jean-Yves Ollivier, président de la Fondation Brazzaville, et Jean-Louis Bruguière, ancien juge et membre du  conseil consultatif de la Fondation Brazzaville, insistent sur la nécessité de lutter contre le trafic de faux médicaments durant cette période de crise sanitaire mondiale, dont profitent les organisations criminelles pour mettre en circulation davantage de médicaments falsifiés, et invitent les pays africains à joindre l'Initiative de Lomé contre les faux médicaments lancée en janvier 2020. 

Retrouvez la tribune ici.

Dans un article du journal britannique The Guardian portant sur la pandémie de coronavirus et le risque de voir augmenter la circulation de faux médicaments au Ghana, une experte en santé publique de l'OMS a mentionné l'Initiative de Lomé comme une récente mesure pour endiguer le trafic.

Accédez à l'article via ce lien.

Dans une tribune publiée le vendredi 1er mail sur le site de Jeune Afrique, Jean-Yves Ollivier, président de la Fondation Brazzaville, attire l'attention sur la volonté de l'Union Africaine de soutenir un dialogue sur le conflit lybien sur le modèle du dialogue de Dakar, organisé par la Fondation en 2018.

Retrouvez la tribune ici.

Nous sommes ravis et honorés d'annoncer la nomination de Jean-Yves Ollivier au rang de Commandeur de l'Ordre National du Lion, en sa qualité de Fondateur et Président de la Fondation Brazzaville, par le Président du Sénégal, Son Excellence Monsieur Macky Sall.

Le quotidien sénégalais Le Soleil a relayé l'information dans un article saluant l'engagement de Jean-Yves Ollivier "au coeur des grands combats du continent pour le développement dans la stabilité".

La Fondation Brazzaville est extrêmement reconnaissante envers l'OMS pour son soutien à l'Initiative de Lomé contre le trafic de médicaments de qualité inférieure et falsifiés. Alors que la pandémie de coronavirus crée des défis sans précédent pour la santé mondiale, y compris une augmentation inquiétante de la circulation des faux médicaments et des faux tests, la Fondation soutient fermement le rôle essentiel de l'OMS dans les efforts de lutte contre la pandémie.

Alors que la recherche sur le COVID-19 se poursuit, il demeure essentiel que tous les médicaments approuvés soient sûrs et accessibles pour tous dans le monde. 55 membres de la campagne Medicines We Can Trust, provenant de 20 pays, dont Sir David Richmond et Kim Doyle, directeur général et directeur des programmes et des partenariats de la Fondation, ont co-signés l'article "COVID-19 et les risques liés à l’approvisionnement et la qualité des tests de diagnostic, médicaments et vaccins" publié hier dans le Lancet.

Accédez à l'article (disponible en français) via ce lien : https://bit.ly/3aZ9Awi

La Fondation Brazzaville est honorée d'accueillir au sein de son Conseil Consultatif le Dr Joyce Banda, ancienne présidente du Malawi, Mr Jan Kohout, ancien Ministre des Affaires Etrangères de République Tchèque et Mr Ruben Vardanyan, philanthrope et homme d'affaires arménien. Le Conseil Consultatif endosse le rôle important d'offrir conseils et soutien à la Fondation et nous sommes impatients de bénéficier de la richesse de leurs connaissances et expériences.

Le magazine Le Parisien a publié le dimanche 22 décembre une tribune signée par Cécilia Attias, membre du Conseil Consultatif de la Fondation Brazzaville, dans lequel elle dénonce le trop faible intérêt porté à la lutte contre le "drame sanitaire et humain" que représente le trafic de faux médicaments.

Accédez à la tribune via le lien suivant : http://www.leparisien.fr/societe/sante/cecilia-attias-alerte-sur-les-faux-medicaments-combien-de-familles-ravagees-par-ces-pratiques-inhumaines-22-12-2019-8222901.php

Le communiqué de presse de lancement de l'Initiative de Lomé a été publié ce jour. Les 17 et 18 janvier prochains, six chefs d'Etat africains se rencontreront à Lomé afin de signer une déclaration politique et un accord-cadre légalement contraignant qui les engagera à introduire une législation spécialement conçue pour mettre fin au trafic des médicaments de qualité inférieure et falsifiés. Ce Sommet marquera la première étape d'un plus large programme visant à permettre un accès à des médicaments sûrs et efficaces à leurs citoyens.

Retrouvez le communiqué de presse ici

Les membres du conseil consultatif Kgalema Motlanthe, Kabiné Komara, Amama Mbabazi et Jean-Louis Bruguière ont accepté l'invitation du président de la Fondation à former le Comité de pilotage sur les médicaments de qualité inférieure et falsifiés. L'ancienne présidente du Malawi, Joyce Banda, qui nous espérons rejoindra bientôt le Conseil Consultatif, a également accepté de se joindre au groupe. 

S'exprimant lors du Débat Général de la 74ème Assemblée Générale des Nations Unies, le Ministre des Affaires Étrangères de la République du Congo, Jean-Claude Gakosso, a évoqué dans son discours le danger que représente les faux médicaments et a salué le travail de la Fondation sur cette thématique. Écoutez son discours au lien suivant : https://www.youtube.com/watch?v=sXrtqR6PQVc&t=3s