• Français
  • English

Fonds Bleu pour le Bassin du Congo

Le Bassin du Congo : un enjeu africain et planétaire

  • Le bassin du Congo constitue la deuxième région forestière tropicale après l’Amazonie. Il représente 10 % de la biodiversité mondiale, abrite plus de 10 000 espèces végétales et plus de la moitié des espèces animales de l’Afrique, dont nombreuses sont menacées d’extinction.
  • Il s’organise autour du fleuve Congo, long d’environ 4 700 km et s’étend sur la République du Congo, le Cameroun, la République Centrafricaine, la République Démocratique du Congo, l’Angola, le Rwanda, le Burundi, la Tanzanie et la Zambie.
  • Le bassin constitue l’une des plus importantes réserves de carbone de la planète et contribue à l’équilibre climatique mondial.
  • Le bassin abonde de ressources naturelles et précieuses qui approvisionnent en nourriture, eau et habitat la population du bassin du Congo, estimée à plus de 75 millions d’habitants. Les pratiques intensives, l’exploitation, incendies et le braconnage accélèrent la déforestation, menacent la survie de l’écosystème et fragilisent les populations autochtones.

Le Fonds Bleu : une réussite africaine

  • Initié par la République du Congo et la Fondation Brazzaville en 2016 lors de la COP 22 à Marrakech, le Fonds bleu prend vie en 2017, avec la signature du Mémorandum d’Entente à Oyo par 10 pays engagés.
  • L’initiative est soutenue par un modèle de gouvernance fondé sur la primauté de la compétence africaine instauré par la Commission Climat du Bassin du Congo (CCBC), institué par le Protocole du 29 avril 2018. 
  • La CCBC compte à présent 16 pays membres: Angola, Burundi, Cameroun, République Centrafricaine, République du Congo, R. Démocratique du Congo, Gabon, Guinée Équatoriale, Kenya, Ouganda, Rwanda, Sao Tomé-et-Principe, Soudan du Sud, Tanzanie, Tchad, Zambie ainsi qu'un membre associé, le Royaume du Maroc.
  • Depuis la COP 22, la Fondation Brazzaville apporte son appui technique au Fonds Bleu. Elle a notamment accompagné les pays membres de la Commission Climat du Bassin du Congo (CCBC) à la COP 26 du 1er au 12 novembre 2021 à Glasgow, venus plaider l’urgence de préserver le bassin du Congo. Son patron royal, S.A.R. le prince Michael de Kent, et son président fondateur, Jean-Yves Ollivier, également Ambassadeur de bonne volonté de la CCBC, soutiennent l’édification de ce grand projet depuis ses débuts. Plus d’informations

 

Comment ça marche ?

  • Le Fonds bleu se base sur les principes d’économie verte et d’économie bleue. Son objectif est de financer les projets nationaux et coopératifs entre les pays riverains et ceux identifiés par le plan d’investissement.
  • Les programmes dans le cadre du Fonds bleu ont pour objectif de promouvoir la transition climatique et économique de la région en s’appuyant sur le renforcement des capacités techniques ainsi que sur le renforcement des capacités financières à travers la mobilisation de fonds publics et privés.
  • La durabilité des solutions environnementales et socio-économiques, l’adaptation climatique et l’intégration aux politiques régionales ont été identifiés comme les domaines prioritaires du Fonds bleu.
  • Le Fonds Bleu prévoit un portefeuille de 254 projets répartis en 24 programmes sectoriels, dont 75 % proviennent du secteur public, 23 % des ONG et société civile, et 2 % du secteur privé.

Plus d'informations sur la création et la gestion du fonds