Protection de l’environnement

Les changements climatiques

  • Les changements climatiques peuvent aggraver les difficultés économiques et provoquer des conflits liés à la sécheresse, à l'insécurité alimentaire et aux migrations forcées.
  • Selon les prévisions, c’est sur le continent africain que l’impact des changements climatiques devrait être le plus important. Or, pour l’heure, l’Afrique n’a reçu qu’une très petite part des fonds internationaux destinés à l’atténuation des effets de ces changements climatiques.

Le déclin de la biodiversité et les conflits

  • Depuis les années 50, les changements de la biodiversité dûs aux activités humaines ont connu une accélération sans précédent.
  • La croissance tant démographique qu’économique et les nouvelles méthodes d’exploitation des terres expliquent en grande partie le déclin de la biodiversité.
  • A l’heure où la croissance démographique exerce une pression de plus en plus forte sur les ressources limitées de la planète, l’impact de ces facteurs devrait encore s’aggraver.
  • Sur la période 2015-2050, neuf pays devraient concentrer la moitié de la croissance démographique mondiale, parmi lesquels plusieurs pays touchés par des conflits. C’est notamment le cas de la République démocratique du Congo et du Nigéria.

L’approche de la Fondation Brazzaville

  • La réduction du déclin de la biodiversité et la préservation des espèces nécessiteront un effort international coordonné, des solutions inclusives engageant les communautés locales, ainsi qu’un soutien pour accroître le niveau de développement humain de manière durable.
  • La Fondation a lancé la création d'un Fonds bleu pour le bassin du Congo et développe actuellement un grand projet transfrontalier de préservation de l’environnement en Afrique centrale.