2018 - La conférence de Londres

Une collaboration intersectorielle

Engager des acteurs de tous horizons : santé, justice, police, monde académique et sphère philanthropique.
  • La Fondation, en partenariat avec le Harvard Global Health Institute et la London School of Hygiene and Tropical Medicine, a réuni les parties prenantes lors d'une conférence au Wellcome Trust, le 28 mars 2018, pour explorer les priorités mondiales.
  • Les participants étaient issus d’institutions et de pays aussi bien francophones qu’anglophones.

Conférence sur le thème « Les médicaments mensongers »

Engager la communauté internationale.
  • Les participants ont confirmé qu’il était grand temps de prendre à bras le corps ce problème qui, bien que touchant l’ensemble de la planète, impacte plus particulièrement les pays pauvres et y engendre une grave crise de santé publique.
  • Le problème est particulièrement préoccupant en Afrique sub-saharienne où les médicaments de qualité inférieure ou falsifiés représenteraient 30 à 60 % des produits médicaux en circulation

L’heure est à l’action

  • Suite à l’accord conclu entre les gouvernements nationaux lors de L’Assemblée mondiale de la santé en 2017, il n’existe plus aucun prétexte pour justifier l’inaction.
  • Force est de constater qu’il s’agit d’un problème complexe aux facettes multiples. Les solutions politiques mises en oeuvre, qu’il s’agisse d’améliorer la législation, de renforcer les cadres juridiques, de veiller à une application plus stricte de la loi ou encore de durcir les sanctions pénales, doivent refléter cette complexité. Ces problématiques nécessitent donc l’implication non seulement des ministères de la Santé, mais également de ceux de la Justice et de l’Intérieur.
Le panel des intervenants lors du symposium
M. Michael Deats, Chef du Département OMS Médicaments essentiels et produits de santé ; Dr AshishJha, Directeur de l’Harvard Global Health Institute ; Mme Pauline Latham, Membre du parlement britannique pour le Mid Derbyshire ; Sir David Richmond, Ancien Directeur Général de la Fondation Brazzaville.