2017 - La déclaration d’Oyo

Faux médicaments – Un fléau pour les pays africains

Les pays africains sont particulièrement exposés puisqu’ils importent 70 % de leurs produits pharmaceutiques.
  • Le continent africain est la principale plaque tournante du commerce de faux médicaments, la criminalité organisée cherchant à exploiter la fragilité des États pour importer, fabriquer, trafiquer et vendre des médicaments falsifiés.
  • Parmi les médicaments falsifiés, les antipaludiques et les antibiotiques sont les plus souvent cités. Au niveau global, les antipaludiques enregistrent un taux d’échec moyen de 47 %.

Déclaration d’Oyo – Lutter contre le trafic de faux médicaments

Le 10 mars 2017 à Oyo, au Congo, la Fondation Brazzaville a annoncé son engagement à travailler avec les pays africains pour donner la priorité à la question de l'accès à des médicaments de qualité en luttant contre le trafic de médicaments falsifiés.

‘ La Fondation Brazzaville réaffirme son engagement à oeuvrer aux cotés des pays africains pour que la communauté internationale accorde à cette crise la priorité qu’elle mérite.’

Sir David Richmond, ancien directeur général

Principales actions

  • Mettre en place un système judiciaire crédible, prévoyant de nouvelles sanctions pénales, plus strictes, à l’encontre de ceux qui fabriquent et commercialisent des médicaments falsifiés et de qualité inférieure.
  • Encourager une plus grande coordination internationale en vue de démanteler les chaînes d’approvisionnement illégales et de traduire les criminels devant la justice.
  • Monter une vaste campagne de sensibilisation du public aux graves dangers que posent les médicaments falsifiés et de qualité inférieure, en ciblant surtout les femmes, piliers du noyau familial.
Les membres du conseil consultatif de la Fondation Brazzaville lors de la célébration du 25ème anniversaire du Protocole de Brazzaville, à Oyo (République du Congo), en présence du président SassouNguesso. C'est lors de cette rencontre, que la Fondation s'est engagée à lutter contre les médicaments falsifiés.