Paix et sécurité en Afrique : Retour sur la 8e édition du Forum de Dakar

La 8e édition du Forum international de Dakar sur la paix et la sécurité en Afrique s’est tenue les 24 et 25 octobre à Diamniadio au Sénégal, avec pour thème « L’Afrique à l’épreuve des chocs exogènes : défis de stabilité et de souveraineté ». Cet événement a permis de saisir les enjeux qui menacent la paix et la sécurité sur le continent africain.

 

Lors de la cérémonie d’ouverture, le Président de la République sénégalaise, S.E. Macky Sall, également Président en exercice de l’Union africaine et hôte du forum, a invité la communauté internationale à « regarder la réalité en face ». Expansion du terrorisme, conflits intra et inter étatiques, recrudescence des coups d’états, ingérence politico-militaire étrangère : les chocs exogènes sont multiples mais n’éludent « pas pour autant les manquements dont les solutions relèvent de notre responsabilité, afin de favoriser les conditions minimales de paix et de stabilité propices au développement. »

 

Le président sénégalais déplore les limites montrées par les opérations classiques de maintien de la paix des Nations Unies face au terrorisme, dont le continent est devenu aujourd’hui un des épicentres, et appelle à un multilatéralisme efficace de l’Organisation des Nations unies, adapté aux problématiques majeures. Pour cela, il « urge de rendre opérationnelle la Force africaine en attente (la FAA) et de financer de façon plus adéquate le Fonds de la paix de l’Union Africaine ».

 

Dans un second temps, le président sénégalais a souligné la nécessité de trouver les ressources nécessaires pour renforcer les économies faibles et les pourvoir de mécanismes financiers d’amortissement de chocs, en demandant la réallocation des Droits de Tirage Spéciaux (DTS : prêts sous forme de liquidités que des pays détenteurs de ces droits allouent volontairement aux pays qui en ont besoin) et la mise en œuvre de l’Initiative du G20 de suspension du service de la dette (ISSD). Lire l’intégralité de son discours.

 

Par ailleurs cette année, la lusophonie a été placée au cœur des échanges. Les présidents de l’Angola, du Cap Vert et le vice-Premier ministre de Guinée Bissau ont prôné la coopération intra-africaine et le bannissement des changements anticonstitutionnels.

 

M. Kabiné Komara, ancien Premier ministre guinéen et membre du Conseil consultatif de la Fondation Brazzaville, a modéré un atelier thématique sur « la place du secteur privé dans la construction de la nouvelle souveraineté en Afrique ». Les échanges ont montré aux pays africains la nécessité d’assurer leur sécurité et l’autonomie des productions, soutenu par un secteur privé et des gouvernements renforcés. En conclusion, le modérateur a lancé un appel pour la protection des richesses de biodiversité du continent. Plus d'informations

 

20221101 Forum Dakar Kabine Komara

 

Lors de la cérémonie de clôture du forum, l’ancien président du Niger, S.E. Mahamadou Issoufou, a quant à lui insisté sur l’importance de la construction des États dans le processus de pacification du continent : « Le défi fondamental, essentiel, c’est le défi institutionnel ».

Ce que l’Afrique peut retenir de la COP27

La COP27, annoncée comme une rencontre dédiée à la mise en œuvre, a failli ne pas répondre à sa promesse. Grâce à la ténacité des négociateurs africains, c’est au terme d’un bras de fer diplomatique tenté par les pays les plus vulnérables que la conférence s’est conclue sur un accord sur de nouveaux...

Solutions africaines pour le climat. Appel à la jeunesse

Charm el-Cheikh, 17 novembre 2022 – La Fondation Brazzaville a conclu sa mission à la COP27 en invitant des représentants d’organisations de jeunesse africaines à débattre sur le thème « Solutions africaines pour le climat ». À cette occasion, elle était accueillie sur le pavillon de l’Organisation ...

G20 : La RDC, le Brésil et l’Indonésie signent un accord p…

En marge du sommet du G20 à Bali, la République démocratique du Congo, le Brésil et l’Indonésie ont signé un accord le 14 novembre pour la valorisation de leurs ressources forestières. Représentant à eux seuls 52% de la forêt tropicale humide mondiale, les trois pays appellent les pays développés à ...

RDC : Le ministre de la Santé exhorte le nouveau comité de…

Le 12 novembre, à Kinshasa - Le ministre de la Santé publique, Hygiène et Prévention de la République démocratique du Congo, Dr Jean-Jacques Mbungani, a présidé la cérémonie de prise de fonctions du nouveau comité de l'Autorité congolaise de la réglementation pharmaceutique (ACOREP) et exhorté ses m...

COP27 et Afrique : La finance climat pour l’opérationnalis…

Le 9 novembre 2022 à la COP27 à Charm el-Cheikh, une réunion à haut niveau a eu lieu sur le pavillon du Fonds Bleu pour le Bassin du Congo (F2BC), sous la présidence de S.A.R. la Princesse Lalla Hasnaa du Maroc, Ambassadrice de bonne volonté du fonds, avec les ministres de l'Environnement représenta...

La Fondation Brazzaville à la COP27 : Écouter la voix de l…

Du 6 au 18 novembre 2022 à Charm el-Cheikh en Égypte, la 27e Conférence des parties (COP27) de la Convention-cadre des Nations unies sur les changements climatiques (CCNUCC) réunit les acteurs et les experts des secteurs public et privé, et de la société civile, pour discuter de la lutte contre le c...

Paix et sécurité en Afrique : Retour sur la 8e édition du …

La 8e édition du Forum international de Dakar sur la paix et la sécurité en Afrique s’est tenue les 24 et 25 octobre à Diamniadio au Sénégal, avec pour thème « L’Afrique à l’épreuve des chocs exogènes : défis de stabilité et de souveraineté ». Cet événement a permis de saisir les enjeux qui menacent...

Gambie : La lutte contre les médicaments qui tuent s’accél…

Selon l’Organisation mondiale de la santé (OMS), la consommation de médicaments falsifiés et de qualité inférieure (MFQI) aurait causé la mort d’au moins 66 jeunes enfants en Gambie. La Fondation Brazzaville, maître d’œuvre de l’Initiative de Lomé contre les médicaments qui tuent et membre de l’Alli...

Lancement de l'initiative « Changement climatique : L'Afri…

À moins d’un mois de la COP27 qui se déroule à Charm el-Cheikh du 6 au 18 novembre 2022, la Vice-Primature et ministère de l’Environnement et du Développement Durable de la RDC et la Fondation Brazzaville ont lancé, durant la PréCOP27 à Kinshasa, une consultation intitulée « Changement climatique : ...

Plaidoyer pour la préservation du bassin du Congo à la 77…

Lors de la 77e Assemblée générale de l’ONU, le ministre des Affaires étrangères de la République du Congo, M. Jean-Claude Gakosso, a rappelé les priorités mondiales pour lutter contre les changements climatiques, dont l'importance de préserver le bassin du Congo.

Décès de SM la Reine Élisabeth II : La Fondation Brazzavil…

9 septembre, à Londres (Royaume-Uni) - Au lendemain du décès de SM la Reine Élisabeth II, la Fondation Brazzaville adresse ses condoléances à SAR le Prince Michael de Kent, Patron Royal.

Les ministres de la Santé de l’Initiative de Lomé s’accord…

Réunis le jeudi 25 août pour un dîner de travail, à l’invitation du ministre de la Santé du Togo, le Pr Moustafa Mijiyawa, et du Directeur général de la Fondation Brazzaville, Richard Amalvy, les ministres de la Santé des pays signataires et des pays candidats de l’Initiative de Lomé ont pu échanger...