La Fondation Brazzaville présente au Congrès de Vienne 2015

Nos actualités

La Fondation Brazzaville présente au Congrès de Vienne 2015

A l’occasion du 200ème anniversaire du Congrès de Vienne, une session de conférences et de débats a été organisée du 22 au 25 octobre 2015 dans la capitale autrichienne. Ces échanges ont porté sur les problèmes affectant la stabilité mondiale et sur la recherche de principes pouvant contribuer à un équilibre international.

La Fondation Brazzaville était représentée à cet évènement par son Président Jean-Yves Ollivier et Mathews Phosa, membre du conseil consultatif.

La conférence était organisée par la Fondation Chumir pour l’éthique dans le leadership (Chumir Foundation for Ethics in Leadership), en partenariat avec des acteurs et organismes publics importants ainsi que des universités renommées. Elle intervenait dans le cadre d’un projet qui se déroule sur une période de 12 à 16 mois et qui vise à traiter des problèmes actuels affectant la stabilité mondiale.

Au-delà du seul Congrès de Vienne, le projet s’illustre dans l’organisation d’une série de séminaires internationaux et de conférences ; dans la publication de rapports politiques et dans la préparation d’un compte-rendu des discussions qui ont eu lieu à Vienne et dont la présentation aura lieu fin février lors d’une session publique au siège des Nations Unies à New York.

Romano Prodi, ancien Premier ministre italien et ex-président de la Commission européenne, a prononcé le discours introductif.
La conférence a permis de réunir une quarantaine de leaders mondiaux, qu’il s’agisse d’anciens membres de gouvernements ou d’acteurs des institutions internationales, des hommes d’affaires de grande expérience ou encore des représentants de la société civile. Tous étaient présents afin de débattre de défis internationaux.

S’inscrivant au cœur de l’actualité, Jean-Yves Ollivier s’est exprimé sur le thème de la résolution des conflits ; un domaine au cœur de la mission de la Fondation. Son intervention a été vivement saluée par l’auditoire, notamment son analyse de la question de la migration forcée ainsi que l’approche discrète retenue par la Fondation Brazzaville pour instaurer la confiance entre des parties en conflit.

Au cours de ce Congrès de Vienne, les représentants de la Fondation Brazzaville ont pu avoir des échanges fructueux avec de nombreuses personnalités de premier plan présentes dont l’homme d’affaires canadien Joël Bell, le Prince Hassan de Jordanie, le diplomate autrichien Wolfgang Petritsch qui a joué un rôle-clé dans la résolution des conflits dans les Balkans ou encore l’ancien ministre irakien d’origine kurde Bakhtiar Amin.

Pour plus d’informations, vous pouvez consulter le site officiel de la Fondation Chumir