Le président du Congo partage notre engagement contre le trafic des faux médicaments en Afrique

Nos actualités

Le président du Congo partage notre engagement contre le trafic des faux médicaments en Afrique

 

La fondation Brazzaville se réjouit que le président Sassou Ngusesso a partagé son engagement dans la lutte contre le trafic des faux médicaments lors de l’assemblée générale des Nations Unies.

 

 

 

  Extrait du Discours du Président du Congo Sassou-Nguesso lors de son intervention à l'Assemblée Générale des Nations Unies

Monsieur le President,

La vie décente pour tous, c'est aussi permettre à nos populations de bénéficier d'un

état de santé de qualité.

La prolifération des médicaments contrefaits et sous-standards constitue de plus

en plus une menace sérieuse et tentaculaire pour le monde, particulièrement pour

les pays en développement.

L'expansion de ce fléau rappelle les contours d'un trafic judicieusement organisé

pour soutenir le financement du terrorisme.

Selon I'Organisation Mondiale de la Santé, 800.000 déces par an sont dus aux faux

médicaments.

Environ 10% des médicaments en circulation dans le monde seraient contrefaits.

En Afrique et dans les pays du Sud en général, ce chiffre atteindrait 40%, voire 60%

dans certaines régions.

En plus des efforts consentis par I'Organisation Mondiale de la Santé, il convient

d'entreprendre des actions d'envergure au niveau de I'Assemblée Générale des

Nations-Unies, en vue de définir une stratégie globale de lutte contre ce péril.

Le plaidoyer en cette matière porte sur la mobilisation constante de tous les pays,

notamment à travers une attention soutenue et des allocations financières

substantielles.

Pour notre part, mon pays s'est engagé dans ce combat en collaboration avec la

Fondation << Brazzaville pour la Paix et la Préservation de I'environnement >>."

 Retrouvez l'intégralité du discours en cliquant ici