Nos activités

La Fondation développe des initiatives économiques, environnementales et facilite également la prévention de conflits. Elle encourage la promotion du développement durable et de la coopération pacifique entre les peuples. 

Nos activités

LE FONDS BLEU POUR LE BASSIN DU CONGO

Le Congo et ses affluents représentent une ressource essentielle pour les pays autour du bassin. En stockant plus de 8% du carbone mondial, ils jouent un rôle clé dans la réduction du réchauffement climatique. Mettre un terme à la déforestation, tout en assurant le développement économique durable des populations, devrait constituer l'une des priorités non seulement de la sous-région, mais également de l'ensemble de la communauté internationale.

La proposition de la Fondation portant sur la création d'un Fonds Bleu pour le Bassin du Congo a été présentée lors la Conférence des Nations unies sur les changements climatiques, la COP22, en 2016 à Marrakesh. L’initiative est aujourd'hui portée par l'ensemble des pays du Bassin du Congo et est soutenue par l'Union Africaine. Elle représente l'une des initiatives les plus ambitieuses pour le continent. Elle vise à l'atténuation des effets néfastes de l'exploitation des forêts du bassin du Congo et à limiter, de facto, les changements climatiques en favorisant le développement d'économies alternatives utilisant les ressources renouvelables des eaux du Congo et de ses affluents. Nous travaillons aujourd'hui pour la concrétisation de cette idée en un instument financier efficace. 

LA LUTTE CONTRE LES FAUX-MEDICAMENTS

Nous développons des actions de sensibilisation contre le trafic grandissant des médicaments sous-standards et contrefaits en vue d'alerter sur les dangers de cette crise de santé publique. Particulièrement présente dans les pays en développement, cette industrie représente en Afrique 30% à 60% des médicaments mis en circulation selon l'OMS. En 2013, il avait été estimé que 120 000 enfants avait trouvé la mort à la suite de la consommation d'anti-malaria frauduleux et autre médicaments ne répondant pas aux normes en vigueur. 

En mars 2018, en partenariat avec la Global Health Institute de l'Université de Harvard et l'Université la London School of Hygiene and Tropical Medicine, la Fondation a organisé une conférence d'envergure au siège de la fondation Wellcome Trust à Londres : "Medicines that lie: a deadly public health crises". L'ensemble des experts présents se sont entendus sur l'urgence de la situation et la plus grande priorité à tous les niveaux qu'un tel risque exige. En outre, ils ont soulignés la nécessité de mettre un terme à ce trafic qui ralenti les efforts mis en oeuvre vers une couverture santé universelle telle que le précise l'Agenda 2030 pour le développement durable. La Fondation travaille aujourd'hui sur les suites de ce processus.

 

meds_that_lie.png
Nos activités

NOTRE CONTRIBUTION DANS LA PREVENTION DES CONFLITS

La Fondation s’intéresse de près à la prévention des conflits car notre expérience nous a appris que tout effort, respectant les règles d’indépendance, de neutralité et d’impartialité, afin de reconstruire le dialogue et de comprendre les positions de chacun, garde son importance, quant il est question d’arriver à une solution pacifique dans les potentiels conflits en Afrique et dans le reste du monde. La Fondation intervient en tant que simple intermédiaire afin d’aider les parties prenantes à un conflit à trouver un terrain d’entente et à réussir à trouver ensemble les bases pacifiques de leur futur commun. 

Parmi ses efforts pour la promotion du dialogue, la Fondation a organisé une réunion à Dakar du 11 au 13 mai 2018. Cette rencontre a permis de rassembler autour d'une même table un large éventail de libyens qui, pour beaucoup, se sont rencontrés pour la première fois et ont pu, ensemble, entamer un processus de rapprochement, une étape essentielle pour le succès de tout pourparler autour d'un éventuel accord politique. 

NOTRE CONTRIBUTION POUR LA PRESERVATION DES ANIMAUX

La Foundation travaille en partenariat avec l’ONG Stop Ivory pour promouvoir l’Initiative pour la Protection des Eléphants (IPE). Le projet a été lancé par le Botswana, le Tchad, l’Ethiopie, le Gabon et la Tanzanie. Il regroupe des Etats africains, des OIG, des ONG, des acteurs du secteur privé et des citoyens ; tout désirant oeuvrer ensemble pour protéger les éléphants d’Afrique et lutter contre le braconnage et le traffic illégal de l’ivoire. 

La Fondation est également en discussion sur les contours d'un projet majeur et trans-frontalier visant à la protection de la faune et de la flore en Afrique centrale.

 

 

Nos activités