Nos actualités

There is no translation available in your language.
Here is its original version.
Ce contenu n'est pas disponible dans votre langue.
Celui-ci vous est donc présenté dans sa version originale.
هذا المحتوى غير متوفر بلغتك.
هنا هو النسخة الأصلية.

 

La Fondation Brazzaville se félicite de la décision prise par la République du Congo de signer l’Initiative de Protection de l’Éléphant ce 30 décembre 2015. Elle devient ainsi le 11ème pays du continent africain à se joindre à cette initiative.
Cette initiative inter-gouvernementale vise à sauvegarder les éléphants d’Afrique en mettant fin au trafic d’ivoire. Elle est portée par l’ONG indépendante Stop Ivory, avec le soutien de la Fondation Brazzaville.
“Les moyens de subsistance des éléphants comme des populations sont conditionnés de la paix et de la stabilité. Nous nous réjouissons à ce titre de ce partenariat avec la Fondation Brazzaville, qui œuvre sans relâche à la résolution des conflits et à la préservation de la nature, dans le cadre de l’Initiative de Protection de l’Éléphant.” Alexander Rhodes, Directeur général de Stop Ivory
Apprenez en plus sur l’Initiative de Protection de l’Éléphant sur elephantprotectioninitiative.org.

 

Stop Ivory

There is no translation available in your language.
Here is its original version.
Ce contenu n'est pas disponible dans votre langue.
Celui-ci vous est donc présenté dans sa version originale.
هذا المحتوى غير متوفر بلغتك.
هنا هو النسخة الأصلية.

 

L’occasion du 200ème anniversaire du Congrès de Vienne, une session de conférences et de débats a été organisée du 22 au 25 octobre 2015 dans la capitale autrichienne. Ces échanges ont porté sur les problèmes affectant la stabilité mondiale et sur la recherche de principes pouvant contribuer à un équilibre international.

 

La Fondation Brazzaville était représentée à cet évènement par son Président Jean-Yves Ollivier et Mathews Phosa, membre du conseil consultatif.

La conférence était organisée par la Fondation Chumir pour l’éthique dans le leadership (Chumir Foundation for Ethics in Leadership), en partenariat avec des acteurs et organismes publics importants ainsi que des universités renommées. Elle intervenait dans le cadre d’un projet qui se déroule sur une période de 12 à 16 mois et qui vise à traiter des problèmes actuels affectant la stabilité mondiale.

Au-delà du seul Congrès de Vienne, le projet s’illustre dans l’organisation d’une série de séminaires internationaux et de conférences ; dans la publication de rapports politiques et dans la préparation d’un compte-rendu des discussions qui ont eu lieu à Vienne et dont la présentation aura lieu fin février lors d’une session publique au siège des Nations Unies à New York.

Romano Prodi, ancien Premier ministre italien et ex-président de la Commission européenne, a prononcé le discours introductif.
La conférence a permis de réunir une quarantaine de leaders mondiaux, qu’il s’agisse d’anciens membres de gouvernements ou d’acteurs des institutions internationales, des hommes d’affaires de grande expérience ou encore des représentants de la société civile. Tous étaient présents afin de débattre de défis internationaux.

S’inscrivant au cœur de l’actualité, Jean-Yves Ollivier s’est exprimé sur le thème de la résolution des conflits ; un domaine au cœur de la mission de la Fondation. Son intervention a été vivement saluée par l’auditoire, notamment son analyse de la question de la migration forcée ainsi que l’approche discrète retenue par la Fondation Brazzaville pour instaurer la confiance entre des parties en conflit.

Au cours de ce Congrès de Vienne, les représentants de la Fondation Brazzaville ont pu avoir des échanges fructueux avec de nombreuses personnalités de premier plan présentes dont l’homme d’affaires canadien Joël Bell, le Prince Hassan de Jordanie, le diplomate autrichien Wolfgang Petritsch qui a joué un rôle-clé dans la résolution des conflits dans les Balkans ou encore l’ancien ministre irakien d’origine kurde Bakhtiar Amin.

Pour plus d’informations, vous pouvez consulter le site officiel de la Fondation Chumir

There is no translation available in your language.
Here is its original version.
Ce contenu n'est pas disponible dans votre langue.
Celui-ci vous est donc présenté dans sa version originale.
هذا المحتوى غير متوفر بلغتك.
هنا هو النسخة الأصلية.

 

Le président de la Fondation Brazzaville Jean-Yves Ollivier a reçu, le mercredi 17 juin 2015, la Légion d’Honneur des mains du Premier ministre Manuel Valls. Spécialiste du commerce international de matières premières, Jean-Yves Ollivier a joué un rôle clé dans l’échange, le 7 septembre 1987 sur le tarmac de l’aéroport Maputo au Mozambique, de 133 soldats angolais et d’une cinquantaine de combattants pour l’indépendance de la Namibie contre le capitaine sud-africain Wynand Du Toit, capturé deux ans plus tôt en Angola. Par la suite, il a facilité les négociations et la signature de l’accord de Brazzaville qui a ouvert la voie à la fin de l’apartheid et à la libération, le 11 février 1990, de Nelson Mandela.

 

Le secrétaire particulier du prince de Kent, l’ambassadeur de Grande-Bretagne et plusieurs ambassadeurs africains ont assisté à la cérémonie.

There is no translation available in your language.
Here is its original version.
Ce contenu n'est pas disponible dans votre langue.
Celui-ci vous est donc présenté dans sa version originale.
هذا المحتوى غير متوفر بلغتك.
هنا هو النسخة الأصلية.

 

Pour la première fois, les membres de la Fondation Brazzaville se réunissaient à Londres les 8 et 9 septembre. . Venus des quatre coins du monde, ils ont fait connaissance de manière informelle au cours d’un dîner dans le plus vieux restaurant de Londres, Rules.

 

Le lendemain se tenait le premier conseil d’administration de la Fondation Brazzaville au Royal Automobile Club. Cette réunion de travail fut l’occasion d’aborder différents points et enjeux cruciaux pour l’avenir de la Fondation.

Cette rencontre s’est achevée par un dîner officiel à la Chambre des Lords qui accueillait pour l’occasion – outre les membres de la Fondation – des invités prestigieux tels que le Bishop de Londres, Lord Lothian et Michael Binyon du Times.

Étaient présents :

  • Membres de la Fondation
    • Prince Michael de Kent
    • Jean-Yves Ollivier
    • Philipp Prettejohn
    • Lord Bell de Belgravia
    • David Richmond
    • Dr Mathews Phosa
    • Sundeep Waslekar
  • Observateurs
    • Ilmas Futehally (Directrice générale du Strategic Foresight Group)
    • Philippe Jonnar

 

There is no translation available in your language.
Here is its original version.
Ce contenu n'est pas disponible dans votre langue.
Celui-ci vous est donc présenté dans sa version originale.
هذا المحتوى غير متوفر بلغتك.
هنا هو النسخة الأصلية.

 

Plot for Peace – le documentaire qui relate l’histoire du « complot » ayant conduit à la libération de Nelson Mandela et dans lequel Jean-Yves Ollivier, alias « Monsieur Jacques », a joué un rôle clé – a été projeté le 26 mai 2015 au siège des Nations Unies.

 

Plot for peace

De nombreux diplomates onusiens et personnalités étaient présents à cette projection tel que les ambassadeurs Ismael A. Gaspar Martin, François Balumuene, Mamadou Tangara et Caleb Otto, respectivement représentants permanents des républiques d’Angola, du Congo, de Gambie et des Palaos à l’ONU ou encore Pierre Oba, le ministre des Mines et de la Géologie de la République du Congo.

Plot for peace

Cette projection intervenait dans le cadre de la « Semaine de l’Afrique » au siège new-yorkais des Nations Unies.

A l’issue de cette projection, Plot for Peace a été intégré dans les archives des Nations Unies.

Plot for peace Plot for peace Plot for peace

There is no translation available in your language.
Here is its original version.
Ce contenu n'est pas disponible dans votre langue.
Celui-ci vous est donc présenté dans sa version originale.
هذا المحتوى غير متوفر بلغتك.
هنا هو النسخة الأصلية.

La Fondation Brazzaville a participé à la Conférence internationale sur l’exploitation illégale et le commerce illicite de la flore et de la faune sauvages en Afrique.

 

La Fondation Brazzaville a pris part, du 27 au 30 avril 2015, à la Conférence internationale sur l’exploitation illégale et le commerce illicite de la flore et de la faune sauvages en Afrique, qui s’est tenu à Brazzaville (Congo). Une stratégie de prévention et de réduction du commerce illicite des espèces et produits concernés a été mise au point pour la période 2015-2024 aux côtés de représentants de nombreux gouvernements africains, de commissions spéciales des Nations Unies, de l’Union Européenne et d’ONG majeures.

There is no translation available in your language.
Here is its original version.
Ce contenu n'est pas disponible dans votre langue.
Celui-ci vous est donc présenté dans sa version originale.
هذا المحتوى غير متوفر بلغتك.
هنا هو النسخة الأصلية.

 

La Fondation Brazzaville a pris part du 22 au 25 avril au World Tour for Unity organisé par la Fondation Ichikowitz Family et la Fondation Alma Nostra en collaboration avec l’Alma Chamber Orchestra. Jean-Yves Ollivier, Président de la Fondation Brazzaville, a représenté cette dernière en Afrique du Sud.

 

There is no translation available in your language.
Here is its original version.
Ce contenu n'est pas disponible dans votre langue.
Celui-ci vous est donc présenté dans sa version originale.
هذا المحتوى غير متوفر بلغتك.
هنا هو النسخة الأصلية.

 

La Fondation Brazzaville a réuni vendredi 27 mai son Conseil consultatif à Paris.
Durant cette réunion du conseil consultatif, les membres de la Fondation ont échangé sur certaines initiatives d’ores et déjà engagées et sur les terrains d’actions sur lesquels ils s’apprêtent à intervenir en fonction des sollicitations qu’ils reçoivent.
Le Conseil consultatif a en outre eu le plaisir d’accueillir en son sein un nouveau membre, en la personne de l’ancien ministre, parlementaire et médiateur de la République Jean-Paul Delevoye, qui rejoint ainsi d’autres Français qui y siégeaient déjà : Cécilia Attias, présidente et fondatrice de la Fondation Cécilia Attias pour les Femmes, ainsi que Xavier Guerrand-Hermès, président de la Fondation Guerrand-Hermès pour la Paix.